L'avantage de Météo60 sur les autres sites & conditions d'utilisation de ces prévisions

Pourquoi les prévisions par ville proposées sur Météo 60 sont-elles plus précises que sur la plupart des autres sites? C'est très simple et l'image ci-dessous vous explique pourquoi. A gauche ce sont les données du modèle WRF-NMM (désormais WRF-ARW) et à droite celles du modèle GFS. Comme vous pouvez le constater de façon très flagrante, le modèle WRF-ARW est beaucoup plus fin et détaillé. Les précipitations sont mieux localisées sur WRF-ARW alors que GFS prévoit de vastes zones pluvieuses. Pour les températures WRF-ARW est même capable de distinguer l'ilôt de chaleur parisien ou les vallées en montagne contrairement à GFS.

Météo 60 est le premier site français à avoir utilisé le modèle WRF-ARW dans les prévisions par ville, de plus le modèle a été réglé de façon optimale pour ce type de prévision. Les capacités de calcul disponibles via les processeurs grand public étant limitées, Météo 60 est contraint de calculer le WRF-ARW sur 96 heures (4 jours) et non sur la totalité des échéances couvertes (10 jours). La plupart des autres sites utilisent seulement les données du modèle GFS, qu'ils ne font que télécharger en accès libre sur la météo américaine, puis établissent des règles et des conditions pour afficher le temps. Bien sûr, proposer un modèle plus précis ne veut pas forcément dire qu'il a toujours plus raison. Cela reste un modèle météo certes très performant à ce jour mais des progrès restent à faire via la recherche...


comparatif modeles nmm et gfs

D'ailleurs sur bon nombre d'autres sites il est possible de trouver des prévisions par villes jusqu'à 384h soit deux semaines. Techniquement, Météo 60 pourrait sans problème vous proposer la même chose. Mais la résolution de ces prévisions est de plus de 35km soit 8 fois moins précises que le modèle WRF-ARW calculé par Météo 60! Autant dire qu'elles ont une fiabilité plus limitée et que dans un soucis de qualité et de cohérence, il a été décidé de ne pas les proposer jusqu'à cette échéance. En effet, si ces données étaient vraiment fiables, il y a longtemps que les grands médias les utiliseraient. Elles servent juste à établir des tendances à l'échelle d'un continent, certainement pas à prévoir le temps sur une ville. Leur diffusion relève d'un manque de sérieux et ont pour but surtout d'attirer les visiteurs.

Des investissements sur du matériel haut de gamme ont été faits en septembre 2012 puis août 2014 et encore janvier 2015, et ont permis les améliorations suivantes sur le modèle WRF-NMM: passage à une résolution de 5.59km puis 4.69km puis 4.3km début 2016 (où il devient alors WRF-ARW) contre 8.26km lors de la première version. En avril 2017 il passe à 4.0km. La résolution géographique de la surface (mer, terres, reliefs, forêts...) est passée de 9.2km à 3.7km. La durée des échéances couvertes était dans un premier temps de 60h, puis 72h puis 84h et enfin 96h. Concrètement, le nombre de données utilisées a été multiplié par plus de 2. Pour le modèle GFS les intervalles ont été diminués à 3h contre 6h pour les échéances comprises entre 96h et 192h afin de mieux couvrir l'ensemble des journées. Le modèle GFS a été porté de 192h à 240h en janvier 2015 et sa résolution a été passée de 35km à 17.5km au même moment. Enfin la sélection et le calcul avant affichage sur la page ont été accélérés très nettement notamment en janvier 2015 avec l'optimisation du code de calcul. Lorsque vous consultez cette page, le serveur doit en effet piocher et calculer parmi plus de 100 millions de données pour une seule ville, malgré ça la page de prévision est générée en moins de 0.2 secondes pour la grande majorité des communes !