• Radars des pluies
    Cliquez pour animation et zooms
    radars france
  • Vigilance MF
    vigilance meteo france

    Foudre actuelle.
    orages et foudre observation en direct
  • Risques crues
    vigicrues risque inondations

    Prévision orages
    previsions orages keraunos
  • Observations en temps réel
    Cliquez pour détails et reporter vos obs.
    observations meteo en temps reel

Cartes détaillées à 8 jours ici

Mercredi 01 Octobre à 08h00
prévisions pour Mercredi 01 Octobre à 08h00
Mercredi 01 Octobre à 17h00
prévisions pour Mercredi 01 Octobre à 17h00
Jeudi 02 Octobre à 08h00
prévisions pour Jeudi 02 Octobre à 08h00
Jeudi 02 Octobre à 17h00
prévisions pour Jeudi 02 Octobre à 17h00

La tendance de ces prochains jours

le 28/09/14 à 21 : 14
Dégradation avec risque de fortes pluies dans le sud

Ajout mardi 15h20:
L'accalmie se confirme sur le Languedoc Roussillon. En revanche c'est sur le Var que la situation s'est dégradée avec des pluies persistantes surtout sur le sud-ouest du département. Vu la situation, quelques inondations locales ne sont pas exclues.

Ajout mardi 11h45:
Ce matin on entend tout et son contraire à la fois dans les médias et même entre Météo France et la préfecture de l'Hérault! Ce qui est sûr c'est que la prévision détaillée reste difficile. On peut affirmer que le plus gros est passé, la nuit a été arrosée surtout vers l'ouest du Languedoc et le Roussillon, quelques inondatons se sont produites.
J'ai entendu tout à l'heure sur une chaine info qu'un gros paquet remontait depuis l'Espagne. Et bien ce n'est pas aussi facile que ça... Ils font référence à cette "boule" entre Baléares et Perpignan:


Il est fréquent de voir de tels amas en mer qui semblent remonter vers la France, sauf que non ils ne le font pas toujours, et quand ils le font, en général ils ne stationnent pas et donnent de fortes pluies non durables. Ces gros amas sur l'image satellite sont composés en grande partie de l'enclume de l'orage qui se fait étendre en altitude par le flux de sud à sud-ouest, les plus fortes pluies sont concentrées vers la pointe sud où elles ont tendance à faire du surplace, il s'agit parfois d'orage en V. Ce mois ci nous avons vu pas mal de situations identiques en mer, et il vallait mieux qu'elles se produisent en mer...
Il faut bien retenir une chose: lundi les pluies étaient fortes mais non exceptionnelles en intensité, c'est leur durée qui a provoqué les forts cumuls. D'ailleurs les intensités observées lors du précédent épisode mi septembre étaient assez nettement plus élevées, les cumuls au moins aussi importants et pourtant nous sommes restés en vigilance orange et il y a eu plus de victimes... le paramètre urbanisation entre donc bien en compte dans les déclenchements de vigilance.
Montpellier aura battu ses records de pluie sur 1h, sur 3h, sur 1 jour et sur 1 mois (pour le mois de septembre et non tous moins confondus).
Si un orage en V se produisait sur terre, là nous aurions eu une situation dantesque, surtout si cela arrivait en agglomération. Il y a eu Nîmes en 1988, Vaison la Romaine en 1992... la question est à quand le prochain V sur une grande ville et là nous aurons une vigilance qu'il faudrait passer au noir.
En tout cas on retiendra que cet épisode s'est déroulé avec près de 1025 hPa au baromètre et peu d'activité électrique, c'est vraiment remarquable et rare!

Pour en revenir à la situation de ce matin, la prévision reste difficile mais il semble peu probable que ces amas orageux en mer aillent apporter de grosses quantités d'eau sur le Languedoc Roussillon. Cela n'exclut pas cependant de nouvelles pluies par endroit. Mais c'est à l'Est du Rhône que l'alimentation chaude et humide se déroule, comme c'est le cas sur le Var. Ce décalage vers l'Est était prévu depuis dimanche et répond à des évolutions sur la configuration à plus grande échelle, plus facile à prévoir.
Durant l'après-midi la situation va se calmer plus franchement sur le Languedoc Roussillon alors que des pluies et orages pourront encore toucher la Provence et la Côte d'Azur jusqu'à cette nuit.

Pour les prochains jours le temps sera calme et ensoleillé sur le sud, en revanche on va encore suivre la prévision pour la première quinzaine d'octobre où certains scénarios envisagent une nouvelle dégradation sur le domaine méditerranéen.

Ajout lundi 21h45:
Ce sont maintenant les secteurs compris entre Leucate et Agde en passant par Narbonne et Béziers qui sont très touchés par de fortes pluies (environ 40 à 80mm / heure). Des inondations sont possibles, suivez les images radars. Sur Montpellier nous avons des pluies faibles à modérées, il n'y a pas de noyau particulièrement inquiétant pour le moment sur ce secteur.
J'ai entendu pas mal de conneries dans les JT, notamment qu'il s'agit d'un épisode cévenol, explqué par un "journaliste scientifique". Ah oui et bien il faut qu'il revoie sa copie, ce n'est en rien un cévenol puisque les inondations se produisent sur la plaine littorale. Ce monsieur nous expliquait que l'air chaud et humide est soulevé par les Cévennes et rencontre l'air froid ce qui produit les fortes pluies. Il faudra qu'il nous explique comment de fortes cellules stationnent en mer loin des Cévennes... Donc non, là ce sont des convergences de vent bien organisées qui provoquent la convection.

Ajout lundi 18h45:
Hormis ce qui se trouve en mer, le plus gros des pluie s'est donc décalé vers le Gard et la région de Nîmes a été bien touchée. LE Vidourle est également en crue.
Sur la région de Montpellier il pleut plus ou moins fortement, gonflant encore les cumuls. On surveille attentivement un amas orageux assez intense situé au large:


S'il venait à se diriger vers les terres, ce qui est possible, la situation pourrait devenir critique! Par ailleurs la situation se dégrade à nouveau, comme prévue, sur le Roussillon.

Ajout lundi 17h50:
Le pluviomètre de Montpellier a battu 2 fois son record horaire cet après midi, voir ci-dessous, + à nouveau 92.7mm entre 16h et 17h soit 183.2mm en 2h. Pour la journée nous avons dépassé les 250mm sur Montpellier ce qui pulvérise le record qui datait de 35 ans.
La ligne orageuse persiste et après un décalage vers l'Est, qui a placé l'ouest du Gard sous les fortes pluies causant des débuts d'inondations. Comme évoqué précédemment la régénération en mer qui tend à se décaler vers l'ouest fait que toute la zone concernée jusque là va à nouveau connaitre de fortes pluies.
A noter que tout ceci se déroule avec plus de 1020 hPa au baromètre! Cela prouve que la situation en altitude et la configuration du vent est largement à prendre en compte.
J'ai entendu sur les tv qu'on cherche déjà à incriminer Météo France, du calme! L'épisode n'est pas fini, et hormis peut être une vigilance orange qui aurait pu être déclenchée hier soir au lieu du milieu de la nuit, il n'y a pas pour le moment de grossière erreur de prévision. Je rappelle que les modèles sont bien incapables de prévoir un tel orage sur une zone si restreinte.

Ajout lundi 16h15:
Les records de pluie tombent sur Montpellier: en cumul sur 1h entre 15h et 16h il y a eu 90.5mm relevés (ancien record 76.7mm en octobre 2002).
En 2h il est tombé entre 14h et 16h 107.8mm (ancien record 105.2mm le 20 mai 1968). Nous sommes sur des périodes de retour de plus de 50 ans. La situation devient donc exceptionnel sur le secteur.
la pluie diminue sur Montpellier avec le décalage vers l'Est mais de nouvelles salves sont attendues. La meilleure prévision sera celle effectuée à très court terme sur quelques heures d'échéance et sur la base des observations radar, satellite, vent, température...

Ajout lundi 15h50:
Météo France envisage de placer l'Hérault en vigilance rouge à 16h. Le système orageux continue de se décaler très légèrement vers le bassin versant du Vidourle et donc vers le Gard. Cependant sa ligne d'alimentation en mer stationne et a tendance à revenir légèrement vers l'ouest.

Ajout lundi 15h20:
La situation devient de plus en plus tendue sur l'agglomération de Montpellier où les fortes pluies persistent au rythme de 40 à 80mm par heure. Les inondations sont de plus en plus nombreuses. Le trafic des tramways est stoppé et plus des 3/4 des bus sont à l'arrêt.
Il est conseillé de ne plus emprunter vos véhicules sauf urgence!
Les dernières sorties des modèles confirment la persistance des pluies pour plusieurs heures encore, ce n'est pas de bon augure donc! Dans les faits les radars montrent un très léger décalage vers l'Est de la ligne orageuse responsable mais la ville de Montpellier reste pour le moment bien sous les plus fortes pluies. Ce que nous craignons c'est que le flux de basse couche de sud-est ne bloque toute cette pluie sur la même zone.
Depuis hier il y a eu des évolutions dans la prévision et j'ai eu raison encore de me méfier. Nous assistons en effet à un décalage du plus gros des pluies vers le Languedoc au détriment du Roussillon comme ce fut le cas lors du dernier épisode.
Les prévisions des cumuls sont revues à la hausse avec souvent 100 à 150mm et localement 250 à 350mm.

Ajout lundi 14h20:
Le système orageux quasi stationnaire s'est légèrement décalé vers l'Est, il ne concerne quasiment plus le bassin versant du fleuve Hérault mais désormais ceux du Lez, du Vidourle, de la Mosson... L'agglomération de Montpellier est touchée à l'heure actuelle, l'ouest du Gard est également concerné. De nombreuses inondations sont signalées en cette mi journée et les routes fermées se multiplient.
Des cumuls approchent les 200mm depuis le début de l'épisode. Les dernières prévisions font état d'une situation qui pourrait devenir préoccupante. Suivez les observations en temps réel (notamment la carte avec les obs des utilisateurs, reportez les vôtres!).

Ajout lundi 12h00:
La situation devient délicate sur le bassin versant du fleuve Hérault, de fortes pluies stationnent sur le secteur, surtout sur la rive gauche:


Elles tendent à s'étendre vers l'Est vers le bassin versant du Lez. Il y a de plus en plus d'inondations signalées, consultez la carte d'observations en temps réel sur laquelle je fais une synthèse des phénomènes les plus marquants sur le secteur.

Ajout lundi 10h50:
Les cumuls de pluie de la nuit passée sont les suivants (source Climate Data facebook):
Pour les Pyrénées-Orientales :
Neoulous : 157 mm
Rivesaltes : 115 mm
Le Boulou : 113 mm
Port-Vendres : 99 mm
Banyuls : 97 mm
Elne : 71 mm
Saleilles : 66 mm
Argelès : 49 mm
Pour l'Aude :
142 mm à Moussan (dont 86 mm en une heure)
95,3 mm à Narbonne (dont 63,1 mm sur les 3 dernières heures)

Ce matin c'est l'accalmie sur les Pyrénées Orientales et l'Aude, les pluies se sont décalées sur l'Hérault et le Gard. Elles ont tendance à stationner et nous avons en ce moment un orage qui fait du surplace sur le bassin versant du fleuve Hérault, qui est passé en alerte crue orange il y a peu. Attention donc sur ce secteur où le risque d'inondations devient important.

Concernant la prévision, le temps calme ne devrait pas durer sur le Roussillon et de nouvelles pluies sont prévues à partir de l'après-midi et surtout nuit suivante. Sur le Languedoc le risque va persister tout ce lundi, une accalmie est possible en fin de journée / nuit simultanément à la reprise sur le Roussillon. Les modèles prévoient un système violent de petite taille circuler en fin de nuit / matinée entre la Catalogne et le Roussillon, à suivre de près dans les prochaines mises à jour.

En cumuls la prévision d'hier est encore d'actualité (voir ci dessous).

Bulletin initial:
Ce bulletin sera axé principalement sur la dégradation qui a débuté ce dimanche et plus particulièrement sur ce qui est prévu sur le sud du pays. Cette zone va en effet être concernée par ce qu'on appelle un épisode méditerranéen (on ne peut pas parler d'épisode cévenol pour l'instant) et une fois de plus il faut craindre des inondations.
Voici la situation générale actuelle avec une dorsale anticyclonique axée depuis l'Est de l'Algérie jusque vers la Pologne (en rouge), et un talweg qui plonge vers le Portugal (en orange plus clair):


C'est plus visible sur la carte de température à environ 5500m:


En haute troposphère nous avons un flux de sud à sud-ouest dans lequel vont circuler plusieurs anomalies, voici la carte du jet à 11000m environ:


En basse couche nous avons un flux de sud-est bien établi qui arrive depuis la Tunisie et qui traverse donc la Méditerranée:


Celui ci va assuer un bon apport en air chaud et humide:


Cette configuration rappelle dans les grandes lignes celle qui a provoqué les dernières pluies diluviennes sur le Languedoc, avec quelques nuances. Là il semble que le Roussillon soit davantage concerné; on se méfie encore un peu car la dernière fois cette zone devait avoir aussi pas mal de pluie et il en fut autrement, mais tout de même ce soir les éléments sont bien clairs et convergent dans cette optique.

Les pluies qui ont débuté ce dimanche soir entre la frontière espagnole et le sud du Massif Central vont persister toute la nuit et toute la journée de lundi, avec des variations en intensités (pauses possibles) et en localisation.
D'ici lundi soir les cumuls de 100mm ne seront pas rares et les 150 à 200mm seront localement relevés. Les départements des Pyrénées Orientales, de l'Aude, l'Est du Tarn, le sud de l'Aveyron, l'Hérault, le sud-ouest de la Lozère et l'ouest du Gard seront les zones les plus concernées.
Des orages parfois violents pourront accompagner ces pluies ainsi que de fortes rafales. Certaines cellules pourront faire du sur place sur un espace restreint. La situation sera à suivre de près donc et attention aux crues éclairs!

Dans le même temps des amas pluvio orageux se formeront entre les Pyrénées et la Belgique avec localement de bonnes intensités. La façade Est et le nord-ouest seront plus à l'écart hormis quelques averses.
Les températures seront en légère baisse.

Durant la nuit de lundi à mardi, l'échéance s'éloignant, la fiabilité de la prévision diminue. Mais on table pour l'instant sur le maintien de fortes pluies toujours sur les mêmes zones. Il semble probable que ces pluies se décalent vers l'Est à partir de la fin de nuit et que la stationnarité cesse à ce moment là. Les zones les plus touchées pourraient avoir cumulé jusque là localement plus de 250mm.

En journée de mardi la plus forte instabilité se situerait sur le Languedoc et la basse vallée du Rhône où de violents orages seront possibles. Cette zone perturbée s'étendrait jusque vers Rhône Alpes et le Jura. On surveillera par ailleurs de possibles fortes pluies au pied des Pyrénées occidentales (entre Pays Basque et Bigorre). Le temps sera plus calme sur le nord, le nord-ouest et l'extrême sud-est.
Les températures seront en légère baisse, surtout sur le nord-ouest.

Pendant la nuit de mardi à mercredi l'accalmie s'installera sur le golfe du Lion tandis que pluies et orages séviraient sur la région Paca, cela reste à préciser.

Mercredi l'instabilité devrait concerner un bon tiers sud-est de la France avec une activité plus marquée vers la Côte d'Azur et la Corse. Un temps sec et variable dominera ailleurs; le soleil sera progressivement de retour sur le Languedoc Roussillon.
Les températures seront stables ou en légère baisse.

Pour jeudi et vendredi la situation sera plus calme avec des températures assez agréables.

En bonus (le même que sur le dernier bulletin) vous pouvez voir des vidéos (dont une vaut vraiment le détour) qui montre les risques concrets de circuler sur les routes lors d'un épisode méditerranéen / cévenol. Ces vidéos ont été filmées par un automobilste dans le Gard, qui s'est fait emporté par une rivière en crue (l'Argentesse) et s'en est tiré miraculeusement!!
Vidéo n°1 la personne roule et traverse St Hippolyte du Fort sous des trombes d'eau: https://www.youtube.com/watch?v=gThflcD9MC0

Vidéo n°2 la situation se corse, la voiture est bloquée avec d'autres sur la route. L'automobiliste tente un demi tour. Voyez le niveau d'eau qui n'est pas exceptionnel. Ce demi tour déstabilise la voiture et semble la mettre davantage à contre courant ce qui lui permet à partir de là de se faire décoller de la route et commencer à être emportée, je vous laisse voir la suite. A retenir: il ne faut pas beaucoup d'eau pour bouger une voiture, le courant s'occupe du reste! https://www.youtube.com/watch?v=iala8lMyYrE

Vidéo n°3: là il y a une grande inconnue, l'automobiliste s'en est tiré mais on ne sait pas comment. Peut être que la voiture a été bloquée à un moment sur le bord de la rivière ce qui lui aurait permis de sortir, et ensuite la voiture aurait à nouveau été emportée. On imagine mal la personne sortir du véhicule puis regagner la rive seule dans de telles conditions. Cette vidéo montre l'état de la voiture retrouvée après la décrue plusieurs kilomètres en aval, elle a alors traversé la commune de St Hippolyte du Fort... https://www.youtube.com/watch?v=r8sCEP6zHeQ

Pour conclure: circuler en fond de vallée dans de telles conditions est une très mauvaise idée! On constate que même les gens de la région se font avoir, et souvent la majorité des victimes sont des personnes qui étaient en déplacement et n'ont pas jugé opportun de stopper le trajet pour se mettre à l'abri. On constate que la culture du risque face aux phénomènes naturels est proche de 0, il n'est pourtant pas difficile de juger de l'état du terrain, de chercher un point plus élevé, de consulter les cartes météo en direct etc etc. Je parle dans le vide, en 2002 je racontais déjà les mêmes choses, comme beaucoup d'autres, mais à chaque épisode diluvien on retrouve les mêmes scènes

Archives Sélectionnez une date : voir l'archive



Relevés de la station météo de Rantigny

Cliquez ici pour accéder aux relevés de la station météo de Rantigny (dernière mise à jour le 30/09/2014 à 15h40)

^ Haut de la page