Lors de votre visite sur Meteo60, des cookies peuvent être enregistrés sur votre navigateur afin de mémoriser certaines préférences et informations.
Pour en savoir plus cliquez ici J'accepte

  • Radars des pluies
    Cliquez pour animation et zooms
    radars france
  • Vigilance MF
    vigilance meteo france

    Foudre actuelle.
    orages et foudre observation en direct
  • Risques crues
    vigicrues risque inondations

    Prévision orages
    previsions orages keraunos
  • Observations en temps réel
    Cliquez pour détails et reporter vos obs.
    observations meteo en temps reel

Cartes détaillées à 10 jours ici

Jeudi 02 Juillet à 08h00
prévisions pour Jeudi 02 Juillet à 08h00
Jeudi 02 Juillet à 17h00
prévisions pour Jeudi 02 Juillet à 17h00
Vendredi 03 Juillet à 08h00
prévisions pour Vendredi 03 Juillet à 08h00
Vendredi 03 Juillet à 17h00
prévisions pour Vendredi 03 Juillet à 17h00

La tendance de ces prochains jours

le 30/06/15 à 17 : 40
Poursuite de la canicule, le nord-ouest parfois à l'écart. Risque orageux dans l'ouest

Ajout mercredi 20h15:
Des records de température sont tombés ce mardi et mercredi:
Mardi des records mensuels (pour un mois de juin) ont été battus:
38°C à Niort (ancien record: 37,8°C le 22 juin 2003)
37,1°C à Nantes (ancien record: 36,8°C le 30 juin 1952)
36,9°C à La Roche-sur-Yon (ancien record: 35,3°C le 26 juin 2011)
33,6°C à Saint-Brieuc (ancien record: 33,3°C le 22 juin 2003)
33,0°C à Landivisiau (ancien record: 32,0°C le 29 juin 1976)
27,7°C à l'Ile d'Ouessant (ancien record: 27,1°C le 18 juin 2005)
(source Meteonews / Frederic Decker)

La nuit dernière et comme prévu, la température n'est pas descendue sous 22.2°C à Angers, le précédent record de 21.4°C le 27/07/12 a été battu.

Mercredi ce sont les régions situées entre la Belgique et la Seine qui ont vu les records tomber:
A Paris (station Montsouris) il a été relevé 39.7°C, soit davantage qu'en août 2003 (39.5°C). En revanche cela ne constitue pas un record, il est toujours détenu par le 28 juillet 1947 avec 40.4°C. Les médias qui annonçaient ce matin plus de 40°C à Paris avec un record qui allait tomber auraient mieux fait de se taire. La valeur de ce jour constitue donc la deuxième plus élevée depuis le début des relevés en 1873.
Voici d'autres records:
Boulogne sur Mer: 35.4°C battant le record absolu (tous mois confondus) de 2003 qui était de 34.8°C (département non placé en vigilance...)
Record absolu explosé pour Dieppe aussi avec 38.3°C contre 37.0°C le 19/07/06.
Record absolu pour Melun avec 39.4°C contre 38.9°C en août 2003.
Records mensuels (pour un juillet) à Troyes (38.4°C), Evreux (38.0°C), Rouen (37.9°C), Creil (37.7°C), Beauvais (37.4°C), Vichy (39.9°C).
(source Meteonews / Frederic Decker)
C'est donc une situation assez exceptionnelle entre le Centre et l'extrême nord du pays.
Ce soir des orages se forment sur le golfe de Gascogne et le pays Basque comme prévu. Le risque orageux restera présent toute la soirée et nuit le long de l'Atlantique jusqu'en Bretagne.
En matinée de jeudi ce sont la Bretagne et toute la Normandie qui pourront avoir de l'orage, localement avec de fortes pluies.
D'ici la mi journée le risque se décalera vers le Nord Pas de Calais, la Picardie et l'Ile de France. Certains paramètres sont très prononcés en faveur d'un risque de forts orages, mais c'est en surface que la configuration est moins propice. Il faudra en tout cas suivre en direct l'évolution.

Les températures seront en baisse jeudi sur le nord-ouest et le long de l'océan alors qu'il fera plus chaud du nord-est à la Provence
Une nouvelle pulsion chaude est prévue vendredi (surtout dans le sud-ouest), se maintenant samedi. Les valeurs resteront très elevées (voir ci dessous). Des orages pourront encore se former sur la moitié ouest.
Dimanche les températures seront en baisse sur le nord et le nord-ouest, retrouvant des valeurs de saison. Il fera encore très chaud ailleurs.
Pour la semaine prochaine un rafraichissement plus prononcé et généralisé est envisagé en milieu de semaine, avant un possible retour de la chaleur ensuite.

Ajout mercredi 00h00:
Des orages assez forts se sont formés sur l'Atlantique au large de l'Aquitaine, ils ont été mal prévus par les modèles. Ils se dirigent vers les côtes et pourront concerner les zones allant du Morbihan au Médoc durant la nuit. En fin de nuit / début de matinée, un axe allant des Côtes d'Armor au Poitou pourrait à son tour être touché. Ensuite cette offensive orageuse devrait s'estomper dans la courant de la matinée.

Bulletin initial:
Il n'y a pas d'évolution majeure par rapport au précédent bulletin, nous sommes désormais dans une période très chaude et durable surtout pour une moitié sud-est de la France.
Cette canicule est exceptionnellement précoce, quant à sa durée elle n'est pas exceptionnelle actuellement puisqu'elle ne fait que débuter et nous ne savons pas jusqu'à quand elle va perdurer. Concernant les valeurs attendues certaines stations vont se rapprocher des relevés de 2003, et peut-être même passer au dessus pour certaines d'entre elles notamment dans le sud-ouest.
Cette canicule s'annonce plus forte que celle de juillet 2006, elle se situerait à priori entre celle de 2003 et celle de 2006; cela fait donc 12 ans que la France n'avait pas connu telle chaleur.
Un apparté concernant la carte de vigilance officielle: comment expliquer à quelqu'un des Landes ou de Gironde que son département n'est pas en orange alors que des températures très élevées sont prévues? Le orange est activé selon des critères très précis, trop précis. Il faut que les minimales et maximales soient au dessus de certains seuils pendant 3 jours. Pour la Gironde c'est 21°C pour les minimales et 35°C pour les maximales.
Les prévisions actuelles pour Bordeaux font état de ces seuils dépassés de mardi après-midi à jeudi matin, mais pas jeudi après-midi, alors que vendredi et samedi ils seraient à nouveau dépassés. Sur 5 jours nous devrions avoir 4 jours au dessus des seuils. Allez expliquer au papi bordelais qui a chaud que ca ne vaut pas une vigilance orange, surtout qu'on sera parfois plus près de 40°C que de 35°C, et certaines nuits s'annoncent aussi désagréables. Quant à la température ressentie (humidex), elle est prévue nettement au dessus de 40°C sur les deux départements aquitains évoqués. Cette carte de vigilance a au moins le mérite de faire parler, bien plus qu'en 2003.

Revenons à la situation actuelle avec une large et solide dorsale entre le nord-ouest du Sahara et la mer du nord (en rouge):


Qui apporte une masse d'air de plus en plus chaude sur tout le pays:


Mercredi pas de changement en journée avec beaucoup de soleil, des passages nuageux plus ou moins denses vers la Bretagne pouvant déborder sur d'autres régions limitrophes, et quelques formations cumuliformes sur les montagnes. En soirée et nuit une évolution orageuse sera possible le long de l'Atlantique. Elle pourrait en tout cas donner lieu à des orages localement forts.
Les températures minimales seront en forte hausse et "chaudes", souvent vers 20°C voire davantage notamment sur la façade ouest et sur le littoral méditerranéen.
Les maximales seront généralement stables sur un tiers sud avec encore des valeurs supérieures à 35°C sur de nombreuses stations. Elles seront en baisse de la Charente Maritime à la Bretagne en raison d'un vent de surface qui passera du sud-est au sud-ouest (donc plus maritime), et elles seront en hausse ailleurs avec plus de 35°C là aussi possibles jusqu'à la Belgique. La température ressentie sera élevée sur un axe sud-ouest / nord:


Jeudi le vaste système dépressionnaire situé sur l'Atlantique va se rapprocher de l'Europe:


Les régions les plus à l'ouest seront alors influencées par un flux de sud à sud-ouest dans lequel circuleront des anomalies d'altitude, provoquant des orages. Comme vu ci-dessus, certains éclateront déjà durant la nuit entre Charente, Pays de Loire, Bretagne et Basse Normandie après avoir touché l'ouest de l'Aquitaine. En matinée le risque orageux persisterait et devrait concerner la Normandie et l'ouest des régions Ile de France, Picardie et Nord Pas de Calais, de fortes cellules ne sont pas exclues. Cette prévision reste à affiner car dans le même temps la pression atmosphérique repartira à la hausse et la configuration deviendra moins propice aux orages.
Des passages nuageux seront présents de la Bretagne à l'Aquitaine et sur le reste du pays le beau temps dominera toujours.
Les températures minimales seront en baisse sur le nord-ouest et le long de l'océan, pouvant passer sous les 20°C (sous les 16°C le long de la Manche).
Les maximales seront en baisse du Pas de Calais à la Bretagne et à l'Aquitaine avec 23 à 30°C. Elles resteront élevées plus à l'Est avec plus de 30 à 35°C, localement davantage. La sensation de temps lourd sera surtout présente sur le quart nord-est comme le montre cette carte d'humidex:


Vendredi une nouvelle poussée anticyclonique aura lieu:


Apportant une nouvelle salve d'air chaud depuis l'Afrique:


Les nuages seront rares et seront présents surtout vers la Bretagne. Sur les Alpes les cumulus grossiront et pourront aller jusqu'à l'orage.
Les températures minimales seront élevées sur la moitié Est avec 20 à 25°C.
Les températures maximales seront en hausse sensible sur l'ouest, le quart sud-ouest retrouvera des valeurs très élevées avec 35 à 40°C. Ailleurs la hausse sera plus limitée. Presque toutes les régions de plaines seront concernées par une température ressentie très inconfortable:


Samedi la journée sera ensoleillée, avec un peu de nuages dans l'ouest.
La canicule persistera avec des minimales encore très chaudes, il faudra être en altitude ou en Bretagne pour être certain(e) d'avoir moins de 20°C.
Les températures maximales seront proches ou supérieures à 35°C, localement 40°C sur les deux tiers Est, entre 26 et 33°C plus à l'ouest et moins de 26°C en Bretagne.

Dimanche nous pourrions avoir des nuages plus nombreux et d'éventuelles averses orageuses prioritairement sur le relief. Avec un vent basculant au nord-ouest, les régions du nord et du nord-ouest auront des températures en baisse mais restant très estivales. Ailleurs en revanche des valeurs caniculaires seront encore relevées.

Pour la semaine prochaine nous avons une visibilité relativement bonne jusqu'à mardi / mercredi, et la tendance est à la poursuite d'un temps très chaud surtout sur le sud et l'Est alors que les températures seront parfois plus supportables vers le nord-ouest. Les précipitations seront toujours très rares.

A plus long terme, après le 10 juillet, il semble que nous connaitrions encore un temps au moins estival et potentiellement encore bien chaud, dans le sud tout du moins.

Pour connaitre les températures en direct, consultez la carte de France et les données station par station, heure par heure, les minis et maxis journaliers grâce aux tableaux avec classements possibles etc... tout ceci est dans la rubrique "stations relevés".

Enfin il faut se rappeler que ces épisodes de temps ensoleillé et chaud favorise la pollution à l'ozone, qui peut être irritante pour les voies respiratoires. Les cartes de prévisions sont disponibles à partir du lien "qualité de l'air" dans le menu.

En extra vous pouvez lire ceci qui nous montre que l'Islande, pays qui avait été très fortement touché par la crise financière, a choisi des mesures bien différentes de celles appliquées avec ou sans le consentement des concernés en UE (quoique cela pourrait changer un peu). Et s'en est pour le moment pas si mal tiré. Evidemment vous ne verrez pas de reportages diffusés à grande échelle sur ce cas, ca contrasterait bien trop avec le discours européen actuel: http://petitlien.fr/872w


Archives Sélectionnez une date : voir l'archive



Relevés de la station météo de Rantigny

Cliquez ici pour accéder aux relevés de la station météo de Rantigny (dernière mise à jour le 01/07/2015 à 21h45)

^ Haut de la page